SNADEOS CFTC ACTUALITE

Compte rendu de la négociation salariale du 13 décembre 2021

20 déc. 2021

Bien mais peut mieux faire !

Au cours de cette réunion le Directeur de l’UCANSS a fait plusieurs propositions intéressantes bien qu’insuffisantes. Le COMEX a obtenu des autorités de tutelle un complément de RMPP de 0,38 % permettant à la RMPP 2022 d’atteindre le taux de 1,88%


3 grandes propositions ont été avancées.


Pour rendre éligible l’ensemble des salariés à des points de compétences au titre de l’année 2022, il est proposé de relever les plafonds de l’ensemble des niveaux et des grilles de rémunération à hauteur d’un ou deux pas de compétences.


Une mesure pérenne de revalorisation des salaires les plus proches du SMIC est proposée en faveur des salariés dont la rémunération se situe jusqu’à 15% au-dessus SMIC.


Le principe serait l’octroi d’un nombre dégressif de points selon le niveau de proximité avec le SMIC.


Afin de renforcer les dispositifs visant à reconnaître l’investissement et la mobilité des salariés, il est proposé de flécher une partie de la RMPP complémentaire vers deux nouveaux dispositifs :une prime pour les formateurs occasionnels, et une prime de mobilité à iso-niveau

Suite à ces propositions le SNADEOS, fidèle à son identité de syndicat responsable et constructif, a exprimé sa satisfaction sur les 3 propositions avancées.


Mais il juge qu’elles ne sont pas suffisantes et qu’elles ne peuvent masquer la perte de pouvoir d’achat que les salariés de la sécurité sociale, y compris les agents de direction, ont enregistré depuis 10 ans du fait du gel de la valeur du point compte tenu de l’inflation qui s’aggrave en 2021 et 2022 ( estimation 2,7% )


Le SNADEOS dénonce l’étatisation de la politique salariale qui est placé sous la tutelle des ministères et est indexé sur les décisions prises par les pouvoirs publics pour la fonction publique sans tenir compte et reconnaître l’investissement et la compétence des personnels de la sécurité sociale.


Le SNADEOS réclame tout en veillant au respect des équilibres de bonnes gestion et de façon responsable et réaliste, qu’une partie des gains engendrés par les suppressions de postes dans le cadre des COG au moins depuis les 10 dernières années, soient redistribués au personnel de la sécurité sociale sous forme d’une augmentation régulière de la valeur du point de façon à correspondre au niveau de l’inflation constatée.


Il souhaite également que le plafond de la masse salariale dédié à l’intéressement soit augmenté de ces gains.


Le SNADEOS rappelle que l’enjeu d’une politique salariale dynamique et attractive est de recruter et de fidéliser les talents au sein de nos organismes.


Même si elle ne fait pas tout une politique de rémunération attractive est un facteur de motivation et peut éviter le développement des départs en turn over qui déstabilisent les organisations.


Le SNADEOS CFTC, avec son esprit d’ouverture mais aussi de fermeté, défendra ses propositions lors de la prochaine réunion salariale à l’UCANSS prévue le 18 janvier 2022.