INC UCANSS du 14 Janvier 2021

Première INC de 2021 riche en sujets présentés par l'Ucanss. Retrouvez le CR complet de cette séance.


Présentation avenant 2021 COG Ucanss

En accord avec la DSS, le choix a été fait de renégocier avant les autres Branches afin que les nouvelles COG coïncident et afin d’inscrire des travaux communs dans les futures COG de branche (2022-2026).


Avenant en 6 parties


Fédération employeurs renforce la coordination avec les Caisses Nationales

  • Impact de la création de la 5ème Branche de la Sécurité Sociale : sujet identifié mais non étudié à ce jour.

  • Nouvel accord télétravail : bilan préalable pour une éventuelle nouvelle négociation.

  • Aide aux Aidants : négociation en cours.

  • Accord sur la complémentaire santé : gros « chantier » 2021.

  • SDRH et rôle plus actif en sécurisation juridique.

Piloter la Rh pour développer les compétences des collaborateurs et la RSE

  • 1ère réflexion sur le développement de l’apprentissage à la Sécurité Sociale avec une éventuelle création de CFA institutionnel.

  • Sécuriser le financement de la formation professionnelle.

  • Equilibre financier de l’Institut 4.10 (finalisation du plan d’action en cours).

  • RSE dont l’intégration des personnes handicapées dans l’Institution (bilan positif car +de 6% : dynamique interbranche).

Soutien de la fonction managériale et dirigeante

  • Continuité des travaux de Jean Louis Rey : gestion des ressources dirigeantes.

  • Capitaliser sur les pratiques managériales mises en place.

Positionnement interbranche en matière d’achat et d’immobilier

  • Renforcer la mutualisation sur certains secteurs (informatique et affranchissement notamment).

  • Gestion immobilière : économie d’énergie et gestion immobilière.

  • Offre de service pour les cessions immobilières.

Offre de service et communication actives renforcées

  • Décret 2020 : mutualiser la réflexion et les achats autour de projets innovants de la Sécurité Sociale (4 Caisses Nationales + MSA + Etat).

  • Observatoire des mutualisations interbranches (périmètre pas encore défini).

  • Préparation d’un outil commun aux Branches pour l’indemnisation des administrateurs.

  • Communication à travers le site www.lasecurecrute.fr

Efficience de l’Ucanss



Autres points abordés

A l’issue de la présentation, les débats s’engagent sur plusieurs sujets importants.


Télétravail

Le sujet est inscrit à la négociation mais plutôt au 2ème semestre car la vision sur le sujet n’est pas suffisante. Le 1er semestre sera consacré à mener une étude sur l’expérience du télétravail à la Sécurité Sociale. L’idée d’un nouvel accord est l’application "en temps normal" et non pas, comme actuellement, en temps de crise sanitaire.


Les grands principes sont : le volontariat, la réversibilité et pas 5 jours sur 5.


Certains organismes engagent d’ores et déjà des négociations sur le sujet et connaissent un nombre de demandes de télétravail croissant.


Institut 4.10

la dynamique consiste à pérenniser l’Institut 4.10 et donc à consolider sa situation financière.

Les organisations syndicales demandent une INC spécifique sur le sujet mais l’Employeur n’en voit pas l’intérêt.


Apprentissage

aujourd’hui, nous avons des contrats de professionnalisation dans l’Institution. Demain, il s’agira d’apprentis : c’est la même chose. Cependant, rien n’est décidé à ce jour d’autant que nous ne sommes pour l’heure pas soumis à la taxe d’apprentissage.


La création d’un CFA institutionnel fera partie de l’étude et de la réflexion.


Energie

développement d’une politique interbranche pour les économies d’énergie : chacun peut être acteur. Il s’agit d’un objectif environnemental au sens large.


Missions plus larges de l’Ucanss

il s’agit d’accompagner les organismes sur plus de champs. Jusqu’à présent, elle n’était pas beaucoup positionnée sur l’accompagnement et pas présente pour l’aide à la cession de bâtiment.


Mutualisation des achats

elle a du sens puisqu’on pèse sur les coûts et les services.



Restitution de l’enquête BSI des ADD 2020

Questionnaire transmis aux ADD en novembre 2020, taux de participation plutôt bon à hauteur de 59%. 2/3 des questions étaient les mêmes que dans le questionnaire précédent. Aucune distinction n’a été faite avec les ex ADD-RSI car trop peu de personnels concernés donc une identification aurait été possible.


L’Employeur fait la présentation du document et relève les éléments et enseignements importants :

  • taux de satisfaction global en hausse

  • fierté d’appartenance à l’Institution (89 à 96%)

  • facteurs de motivation : mission de service public, nature et contenu du travail, participation à la stratégie de l’organisme

  • relations interpersonnelles jugées positives

  • charge de travail importante ou trop importante : délais de réponse plus rapides, dossiers plus complexes, difficultés à organiser ou planifier le travail

  • équilibre vie privée/vie professionnelles : satisfait (71%)

  • négociations : dialogue social constructif (73%), CODIR positif (76%)

  • avenir : optimisme (70 à 76%)

  • vécu du confinement : informations claires, utiles et réactives de la part des réseaux et/ou de l’Ucanss.


Le Directeur ajoute que les résultats par Branche seront diffusés aux Caisses Nationales, à voir si elles les diffuseront ou pas.



Observatoires inter-régionaux : synthèse 2020 et programme 2021


Les effets de la politique salariale en 2019

  • RMPP : 1,5 de 2018 à 2022

  • Points de compétence : hausse des attributaires en 2019

  • Points d’expérience : taux en baisse car beaucoup de salariés ont atteint le plafond

  • Points d’expérience et de compétence à l’embauche : en hausse depuis 2017

  • Parcours professionnels : taux en hausse

  • Salariés sans attribution sur 5ans : concerne 3% des salariés

  • Prime de résultats : nombre d’attributaires à la hausse

  • Maximum de la plage salariale : concerne environ 3% des employés

  • Evolution du salaire moyen sur 2 ans : environ 2%

  • Intéressement : montant moyen de 907€


Le bilan RSE (2016-2020)

  • Egalité hommes/femmes : un nouveau critère « index d’égalité » a vu le jour en 2020. Il s’agira de le suivre dans le temps.

  • Salariés en seconde partie de carrière : plus de la moitié des salariés est âgée de 45 ans et plus. 9% sont à temps partiel. Le taux d’accès à la formation pour ces personnels est élevé. Les mesures individuelles sont stables pour les salariés de 45 ans et plus : pas de discrimination.

  • Salariés en situation de handicap : la contribution Agefiph est en baisse. De réels efforts sont menés par les Branches et les organismes.


Difficultés de recrutement

Elles s’observent sur l’ensemble du territoire et sont liées à plusieurs facteurs :


Les postulants

  • Parcours de formation

profil Bac/Bac +2 qui font des études courtes pour gagner de l’argent, qui cherchent le contact humain et ont souvent effectué beaucoup de petits « boulots » ou stages.

  • Emploi

1ers pas souvent par intérim ou CDD et ils recherchent la stabilité. Ils sont attachés aux valeurs de l’entreprise. La nature du travail est importante et le poste doit répondre à leurs attentes. Le salaire est également un critère important qui ne s’accorde pas avec le niveau d’exigence.

  • Employeur Sécurité Sociale

l’Institution est souvent perçue comme un système de santé et pas considérée comme un « employeur ». Les métiers ne sont d’ailleurs pas connus.

  • 2 visions s’opposent

ceux qui recherchent un emploi de service public (stabilité, horaires, conditions de travail, prime, formation, …) et les plus ambitieux qui ne voient aucune perspective et aucune valorisation des compétences professionnelles acquises.


Le recrutement


Il est difficile car soumis à de nombreux freins exogènes (nombre de candidats, fidélisation des jeunes, décalage entre les candidatures et les postes proposés) et endogènes (méconnaissance des métiers, idées reçues de la Sécurité Sociale=fonctionnaire et sentiment négatif). Les diffusions d’appels à candidature sont diverses mais pas « en phase » avec les moyens utilisés par les « jeunes » postulants. Il faut mutualiser les pratiques et accompagner nationalement les organismes.


Dans ce cadre, la réflexion et l’anticipation sont nécessaires.

  • Qualité : Un niveau Bac/Bac+2 ne garantit plus aujourd’hui la qualité de la candidature. Cependant, si on augmente le niveau souhaité, la rémunération bloque les candidats.

  • Complexité : il faut faire face à la complexification des métiers, et à des intitulés de métiers qui ne correspondent plus forcément. Ils peuvent être un frein pour des salariés qui ne feraient que "passer" par la Sécurité Sociale.


Les pistes de réflexion sur le sujet du recrutement :

  • communiquer sur les supports des « jeunes diplômés »

  • matérialiser l’image de la Sécurité Sociale et la valoriser comme employeur

  • prendre exemple sur d’autres branches (benchmark, armée de Terre, …).



Programme 2021 des réunions de l’INC


L’Employeur transmet un calendrier prévisionnel des INC pour l’année 2021.



Refonte du site Ucanss – point d’information


Les objectifs sont la modernisation du site et la clarification des informations. Une présentation du nouveau site est rapidement faite puisque des problèmes techniques surviennent. Une première partie sera un accueil tout public avec les actualités et la communication Ucanss. La page sur le dialogue social sera reprise. Nouveauté : création d’un espace privatif dédié aux organismes.



Représentant CFTC : Marie Ledermann


Téléchargez le compte-rendu :

20210114_CR_CFTC_INC_Ucanss
.pdf
Download PDF • 349KB