[CFTC EMPLOI] Versement de la prime : oui, mais

Après des négociations début Juillet sur la prime COVID, seuls 3 syndicats dont la CFTC EMPLOI ont souhaité négocier les critères d'attribution sur la base du décret.

Les autres organisations avaient soit renvoyer l'employeur à ses responsabilités pour déterminer les critères, soit s'étaient opposées au principe même d'une prime.


La direction avait alors mis en suspend son éventuel versement. Finalement la décision est parue en catimini dans une note fin Juillet : Elle sera versée !


Pour la CFTC, c'est une bonne nouvelle mais l'absence de critères ne permet pas de satisfaire chacun et ne facilite pas la tâche des managers.
Il est dommageable de n'avoir pas pu négocier sur une objectivation de l'attribution de cette prime alors que nous avions fait des propositions claires et concrètes pour que chaque situation puisse être identifiée et reconnue.

Un versement bienvenu mais un risque de déception par manque d'objectivité !


Que dit la note :

  • sont éligibles à cette prime, les agents privés et publics, en CDD ou CDI, ayant travaillés au moins 80% du temps entre le 24 Mars et le 15 Mai et présents à la date du versement (paie du mois d'Octobre).

  • le bénéficiaire de la prime devra rentrer dans les critères du décret, à savoir : avoir eu une mobilisation particulière pendant la période de crise sanitaire avec trois montants possibles 330, 660 ou 1000 euros sans plus de précision... Ces points méritaient discussion !

  • Les remontées seront closes au 18 Septembre pour validation premier quinzaine d'Octobre. Seulement 15 à 20% du personnel pourra y prétendre.


Pour la CFTC Emploi, le but initial de cette prime était de récompenser une mobilisation exceptionnelle, or l'absence de critères objectifs risque d'exclure trop de monde.




27082020-CFTCEmploi-prime COVID
.pdf
Download PDF • 239KB






Inscrivez vous à notre newsletter

Nos partenaires

  • Facebook
  • Twitter