CLASSIF…DE LA DANSE DU VENTRE AU BIDE


Ce 8 décembre, le protocole d’accord portant sur une nouvelle classification était soumis à la signature des organisations syndicales.


Parmi les signataires potentiels, une seule organisation décidait de faire le jeu de l’employeur. Les autres, écoutant les remontées de terrain et choisissant de défendre les intérêts des salariés, ne signaient pas, tout en signifiant faire valoir leur droit d’opposition.


La majorité l’emportant, cette nouvelle classification ne verra pas le jour.


Les injustices et régressions portées par ce projet d’accord et que la CFTC n’a eu de cesse de dénoncer, n’ont pas empêché l’employeur de présenter ce texte à la signature malgré des demandes et mobilisations répétées pour une négociation digne de ce nom.


Ce qui devait arriver arriva.


Pourtant l’Ucanss s’est employée, d’une manière inhabituelle pour une négociation toujours en cours, à communiquer sur les soi-disant bienfaits et apports de ce protocole d’accord…comme s’il était déjà signé.


Les communications pourtant ficelées de l’Ucanss adressées au réseau et relayées par les employeurs locaux n’ont pas trompé les salariés qui se sont largement exprimés via leurs représentations de terrain sur une opposition franche et nette à ce texte.


Cette danse du ventre aura donc fait un bide !!!


La fédération CFTC PSE se réjouit que l’engagement mené au sein de l’intersyndicale avec la CGT, FO, CGC et SUD ait permis de faire barrage à un accord qui, notamment, instituait la fin de la revalorisation du point et figeait dans le marbre une RMPP à son niveau le plus bas (1,5%).


CFTC, SERVIR LES SALARIÉS, NE PAS SE SERVIR D’EUX



Téléchargez le communiqué CFTC


CLASSIF INFOS CFTC PSE 8 12 2020
.pdf
Download PDF • 137KB

Inscrivez vous à notre newsletter

Nos partenaires

  • Facebook
  • Twitter