top of page

Commission paritaire Santé du 2 Juin 2022


La CFTC a une nouvelle fois alerté l’Ucanss et les Caisses Nationales sur la dégradation de la santé des agents et cadres des organismes de Sécurité sociale. Il est impératif de répondre à l’urgence de la situation.


Déclaration préalable CFTC

Une fois encore, dans le cadre de cette commission Santé Sécurité et Conditions de Travail, la CFTC se doit de donner des nouvelles des salariés de la Sécurité sociale : simplement, en matière de santé, comment vont-ils ?


En branche maladie : un niveau inédit d’arrêts de travail entrainant un rallongement des délais de traitement des dossiers et une hausse de 50 % des appels constatée au premier trimestre 2022 par rapport à l’année précédente. Une situation jugée extrêmement difficile par la CNAM.


En branche famille : des retards importants dans le traitement des dossiers, dus généralement à des anomalies informatiques qui perdurent depuis la réforme des APL.


En branche recouvrement : des problématiques de charges nouvelles et de réorganisations non concertées.


En branche retraite : une charge de travail de plus en plus conséquente, de nombreuses nouveautés législatives pas toujours compréhensibles, des procédures contradictoires, de nouveaux outils informatiques défaillants.


Ce constat est dressé dans un contexte de réductions d’effectifs et de non-reconnaissance salariale, la revalorisation significative de la valeur du point étant toujours en attente du « bon vouloir » de l’Employeur.


Après ces constats conduisant à un état de méforme des salariés, nous pouvons aborder maintenant au sein de cette instance les problématiques de santé au travail et de désinsertion professionnelle en gardant à l’esprit qu’afficher n’est pas régler. Chacune et chacun d’entre nous à nos niveaux respectifs avons la responsabilité d’alerter les instances décisionnaires et de les conduire à avoir le courage de prendre les décisions qui s’imposent afin de préserver la santé des salariés et de répondre aux attentes des usagers dans le cadre d’un service public de qualité.



Réponse de l’UCANSS

Négociation salariale

un rappel a été fait sur les différentes étapes depuis le début de la négociation qui a abouti à des décisions unilatérales de l’Employeur sur la mesure bas salaires et le complément d’intéressement. Mr Barré précise que cette négociation n’est pas close mais reste dans l’attente des décisions qui seront prises sur la revalorisation de l’indice des fonctionnaires. Un accord sur l’augmentation des tickets restaurant est en cours d’agrément.


Organisations mises en place

l’alerte est entendue mais ce sont plutôt des sujets abordés en Instance Nationale de Concertation. Le rôle de la commission est avant tout de définir des actions sur la santé, qui se traduisent par la mise en place de plans d’actions nationaux relayés en local. Nous pourrons mesurer l’impact de ces mesures lors de leurs présentations par les Caisses nationales et définir les nouveaux axes d’amélioration.


La CFTC constate l’unanimité des organisations syndicales pour dénoncer la dégradation du climat social, des conditions de travail et l’urgence de trouver des solutions pour le bien-être des salariés. Nous regrettons l’absence des représentants des Caisses Nationales qui auraient pu non seulement apporter des réponses à nos alertes mais aussi éclairer le débat.



Ordre du jour

L’ordre du jour porte sur les modalités de mise en place par le national et le local des accords sur la RSE et la présentation d’un dispositif de soutien pour les personnes vulnérables (aidants ou atteints de maladies chroniques).


Actions prévues dans le cadre de l’accord RSE interbranche

Cet accord comporte différentes actions sur les thèmes suivants :

  • Diversité et inclusion avec notamment l’objectif de faire progresser la part d’embauche des jeunes de moins de 30 ans et des travailleurs en situation de handicap

  • Promotion de l’égalité professionnelle femmes-hommes sur tous les pans de l’activité professionnelle, en introduisant notamment des actions de lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail

  • Acter des engagements pour faciliter le quotidien des employés aidants. Il s’agit là d’un nouveau champ d’accompagnement signé par les partenaires sociaux en 2021.

  • Renforcer l’accompagnement des fins de carrière.

Ce qu’il faut retenir

L’Ucanss insiste sur le volet de prévention, pour ce faire des outils et actions sont mis à disposition. Quelques exemples pour illustrer :

  • Sur le handicap : sensibilisation : présence dans les salons, partenariat- adaptation pour certains handicaps des formations – prise en compte des situations particulières

  • Sur parcours tout au long de sa vie : favoriser, proposer des accès complémentaires, travailler sur des parcours.

  • Les actions locales : réunion d’information - actions en proximité - développer les compétences numériques - un maintien de l’employabilité en favorisant les mobilités.

  • Conciliation vie personnelle /vie privée : axe favorisé sur accès formations, évolution du digital

  • Conditions de travail : prévention des violences sexistes et sexuelles au travail. Objectif local : Prévenir tout type de violence sexiste, sexuelle pouvant intervenir au travail à l’encontre d’un collaborateur

  • Aménagement des fins de carrière : organiser la transition - accompagnement de fin de carrière - valorisation du CET.


La CFTC alerte l’Ucanss sur la faisabilité au niveau local. En effet, les témoignages et remontées des salariés indiquent une réelle inadéquation entre la volonté du national et la réalité de terrain. Par ailleurs, la CFTC rappelle la situation tendue des organismes et l’ère de la productivité. Les salariés ont-ils le temps nécessaire pour appréhender et s’approprier ces dispositifs et les nouveaux droits afférents ? Enfin, nous attirons également l’attention de l’Employeur sur l’extension des missions pour les départements RH : ont-ils la capacité de toutes les absorber et de rendre le service attendu par les salariés ?


Réponses de l’Ucanss

Il est important d’afficher la stratégie et les ambitions, et de les traduire sur le terrain. De nouveaux outils ont été mis en place pour accompagner les salariés.

Concernant les difficultés RH, l’Ucanss soutient les équipes en diffusant des documentations très complètes sur plusieurs thématiques, le but étant de simplifier les processus. Le baromètre social permet à l’Ucanss de mesurer l’appropriation par les salariés de ces nouveaux dispositifs. Si nous constatons un décrochage, nous relançons une campagne d’information.


La CFTC entend le soutien de l’Ucanss sur les services support en allégeant les processus mais il reste à notre sens une part importante de leur activité consacrée à l’accompagnement et au conseil : une analyse a- t-elle été conduite sur le temps consacré ? Comment répondre à cette double activité ?


Réponse de l’Ucanss

Cela n’est pas du ressort de l’Ucanss mais celui des organismes.


La CFTC insiste et demande à Mr Barré d’informer les directions des organismes en question de l’alerte émise au sein de cette instance nationale relative au sort des services supports. Un organisme est au service de l’usager et un organisme est la somme de ses composantes.



Présentation des services en ligne ALLO Alex et Alex


Ce dispositif s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement de salariés touchés par des maladies chroniques, cancer ou toute autre maladie de longue durée.


Les objectifs sont de :

  • Mieux accompagner les organismes de Sécurité sociale dans le déploiement au quotidien de leur politique handicap

  • Favoriser le maintien dans l’emploi des salariés concernés par des maladies chroniques, longues et/ou impactantes. - L’enjeu est de préserver le lien avec l’organisme et les cas échéant de construire un plan de retour progressif et adapté au travail

  • De préserver le lien avec l’organisme et les cas échéant de construire un plan de retour progressif et adapté au travail.

Pour qui ?

Un service qui s’adresse aux salariés malades, salariés proches aidants, collègues, managers, professionnels RH, médecins ou infirmiers du travail.


La structure

2 services pour concilier maladie et travail


ALLO-Alex

Un site internet et une ligne téléphonique pour tous : salarié malade, salarié proche aidant, collègue, manager, professionnel RH, médecin ou infirmier du travail

  • Pour le salarié touché par la maladie, le salarié proche aidant, le manager, les professionnels RH, le médecin ou infirmier du travail … Avoir accès à l’information relève souvent du parcours du combattant.

  • Le site www.alloalex.com renseigne sur les dispositifs et les contacts utiles. Il relaie également les témoignages de tous ceux qui veulent partager leur expérience de vie professionnelle pour inspirer les autres.

  • Au téléphone, des experts répondent à toutes les questions sur les maladies chroniques au travail. La ligne téléphonique ALLO Alex permet d’accéder facilement à un grand nombre de réponses et est ouverte du lundi au vendredi, de 9 heures à 17 heures : 0 800 400 310 (service et appel gratuit).

  • L’objectif est de faciliter la vie des personnes confrontées à cette situation, à titre individuel ou dans le cadre de l’accompagnement ou du soutien d’un proche, collaborateur ou collègue malade.

ALEX

Une plateforme digitale pour les salariés atteints d’une maladie chronique, d’un cancer ou de toute autre maladie de longue durée :

  • Un service conçu par des personnes atteintes d’une maladie chronique pour des personnes dans la même situation.

  • Un parcours déjà construit pour accompagner au mieux les salariés, les orienter et les guider à chaque étape de la maladie (au moment de l’annonce, pendant l’arrêt de travail, pour préparer le retour et après la reprise).

  • Un accompagnement qui s’organise avec le soutien d’experts : des médecins, des avocats, des coachs, des psychothérapeutes…

  • Un programme qui permet notamment de connaître l’ensemble des dispositifs utiles afin de pouvoir les mobiliser au bon moment, d’identifier les interlocuteurs pouvant aider à mieux concilier maladie et travail, de bénéficier de conseils pratiques et du retour d’expériences d’autres personnes atteintes de maladie chroniques.


Déploiement de l’offre

Depuis le 1er février 2022, la plateforme en ligne « ALEX » est mise en place par l'Ucanss dans un cadre interbranche et permet d'accompagner 2000 salariés concernés à titre personnel par la maladie.


Quelle communication a été faite auprès des salariés ? Comment les sensibiliser (message - affiche) ?


Réponse de la consultante et de l’Ucanss

Dans un premier temps, une lettre d’information a été envoyée aux directeurs des organismes en date du 9 février 2022. Différentes actions ont ensuite été lancées : portage auprès des organismes via le réseau de la Mission handicap, Webinaire de lancement 15 février 2022, tutoriel, affiche et guide de présentation. Des publications de post ont été lancées sur leRéseau communauté handicap et santé. Enfin, des échanges ont eu lieu avec les référents handicap locaux en cas de besoin.

L’accès à la plate-forme digital se fait par un code communiqué au référent handicap, le service RH oriente le collaborateur qui le souhaite.

Le démarrage se fait en douceur environ 50 connexions qui augmentent de 10 par semaine et des affiches complémentaires sont prévues. L’Ucanss reste attentive sur la communication faite par le local et resollicitera les directions si nécessaire.



Présentation du dispositif « Je suis proche aidant »


Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement des aidants salariés des organismes du régime général de Sécurité sociale issu de l’accord national du 13 juillet 2021


Calendrier de mise en place et de communication pour les organismes locaux ?


Réponses de l’Ucanss

Les outils de communication ont été mis à la disposition des organismes locaux pour s’approprier le dispositif.

  • Kit de lancement pour les RH : powerPoint de présentation du dispositif, plaquette institutionnelle, vidéo de présentation, infographie des parcours salariés et RH, tutoriel du portail RH, guides pratiques, affiches, bandeau et vignettes web.

  • Kit de lancement à destination des salariés : plaquette institutionnelle du dispositif, vidéo de présentation, vidéo de sensibilisation, tutoriel du portail salariés et guide pratique salariés.

Le soutien assuré par l’employeur est mis en œuvre depuis le 1er janvier 2022 : une lettre circulaire détaillant ces mesures a été diffusée auprès de l’ensemble des organismes et mise en ligne sur le site internet de l’Ucanss (LC028-21 du 17 décembre 2021).


Un séminaire de lancement a eu lieu fin mai : dispositif lancé et diverses communications effectuées.


Un point sera fait à la rentrée 2022 avec les personnels RH.


A noter, le 6 octobre, la journée nationale des aidants où il faudra mettre l’accent sur l’accord.




La CFTC se félicite de la mise en place de cet accord sur les aidants et demande à l’Ucanss que tout soit mis en œuvre pour que les salariés puissent en bénéficier. Nous ne souhaitons pas de l’affichage, mais un réel accompagnement sur le terrain !



Représentants CFTC : Bernadette Declérieux, Pierre Pineau


Téléchargez le compte-rendu CFTC :

20220602-CR-CSSCT-JUIN-2022
.pdf
Download PDF • 292KB