top of page

INC Retraites du 10 mars 2023


Déclaration CFTC


La CFTC réitère son alerte sur la situation critique au sein des organismes de la Branche Retraite. Beaucoup de collègues se trouvent toujours dans une situation de grande difficulté et d’épuisement.

CR CFTC PSE de l'INC RETRAITES du 10 mars 2023

Les raisons déjà évoquées lors des précédentes INC restent toujours sans réponse, à savoir :

  • Manque d’effectif et charge de travail toujours plus conséquente ;

  • Recours systématique à des heures supplémentaires ;

  • Outils informatiques qui restent à stabiliser ;

  • Polyvalence excessive.

Cette situation est aggravée par l’incertitude liée au projet de réforme des retraites, auquel la CFTC s’oppose fermement.


Dans l’hypothèse où ce projet viendrait à s’appliquer au 1er septembre 2023, la CFTC émet de réelles inquiétudes sur la capacité du réseau à gérer cette réforme (effectifs, formation, informatique).


Par ailleurs, nous relevons une hausse inquiétante des incivilités à l’encontre de nos collègues (accueil physique et téléphonique).


La CFTC rappelle son attachement à un maintien de politique de proximité, d’accessibilité pour nos assurés, notamment les plus fragiles, et demande que des moyens soient mis en place pour permettre aux organismes d’assurer une relation de service de qualité en toute sécurité.


Dans l’attente des CPG et à l’instar de la pratique actuelle de la branche Maladie, ne pourrait-on pas envisager pour les caisses de la branche Retraite des possibilités d’embauche de CDI, ciblés sur la base des départs prévus ?


La CFTC vous rappelle également que nous restons en attente d’une reprise de la négociation salariale 2023, sur la base du taux d’inflation constaté. Seule une politique de rémunération ambitieuse et attractive, reconnaissant les mérites des salariés de la Sécurité sociale, permettra d’attirer, de motiver et de fidéliser nos collègues.



M. VILLARD répond aux différentes interventions :

  • En ce qui concerne la réforme des retraites : il se défend de faire la promotion de cette réforme et précise qu’informer les assurés c’est ne pas propager.

  • Selon lui, un salarié de la branche retraite qui ferait une propagande favorable ou défavorable de la réforme dans le cadre de sa fonction ne respecterait pas son obligation de neutralité du service public et commettrait une faute lourde.

  • Les Caisses ont pour consigne d’instruire les dossiers et la carrière sans les liquider dans l’attente de l’adoption ou non de la réforme, pour éviter de devoir revenir devant l’assuré. Par ailleurs, les attestations carrières longues ne sont plus éditées depuis le 1 er mars pour la même raison.

  • Si la réforme devait être effective au 1er septembre, les moyens et ressources nécessaires pour sa mise en œuvre devront être négociés dans le cadre de la COG par la Caisse Nationale auprès de la tutelle.

  • M. VILLARD fera part au président du COMEX des attentes des OS, dont la CFTC, sur la reprise des négociations salariales 2023.

  • Si la négociation de la COG venait à durer, la Caisse Nationale demanderait une enveloppe de recrutements CDI. De plus, les Caisses locales peuvent demander au cas par cas des autorisations d’embauches pour des emplois stratégiques.

  • La Caisse Nationale n’a pas eu de remontée majeure d’incivilités, ni de demande de recours de vigiles, mais reste attentive à ce sujet.

  • S’agissant de l’attractivité des métiers, M. VILLARD souligne que 25 000 candidats ont postulé à des emplois dans la Branche retraite et que l’ensemble des droits à recrutement a été effectué. Selon lui, cela témoigne de l’attractivité de la branche.

  • L’inquiétude sur la polyvalence excessive est partagée, notamment en ce qui concerne la charge mentale que cela entraine. Une polyvalence plus partielle pourrait être recherchée.



Ordre du jour


Présentation de la démarche RADAR

Recours et Accompagnement aux Droits de l’Assurance Retraite


Cette démarche de lutte contre le non-recours involontaire aux droits des assurés vise 4 cibles prioritaires :

  • Assurés en situation de fragilité avant le passage à la retraite en potentielle situation de non-recours au droit propre ;

  • Assurés en situation de passage à la retraite ou avec une faible retraite potentiellement en non-recours à l’Aspa ;

  • Assurés identifiés en situation de non-recours au droit propre ;

  • Assurés en situation de veuvage potentiellement en non-recours au droit dérivé

Les moyens au service de cette démarche font partie des éléments de négociation de la future COG. Son ampleur dépendra des moyens obtenus.

Dans le cadre de cette démarche, la CFTC souligne l’importance du partenariat entre les organismes de la Branche Retraite et les autres Branches de la Sécurité sociale et souhaite savoir comment la Direction de la Caisse Nationale envisage concrètement ce partenariat.


En réponse, la Direction de la CNAV précise que le partenariat est effectif au niveau national pour l’exploitation des données, mais devra avoir également une dimension territoriale avec les CAF, les CPAM et Pôle Emploi notamment pour cibler les assurés.


Relation Client

Présentation des résultats du dernier baromètre de la relation client


Ce point est abordé assez brièvement, les résultats ayant été transmis aux OS en amont de la réunion.


Globalement, les résultats sont bons et le service public de la retraite se maintient malgré quelques points à améliorer.


Transformations RH et GEPP de Branche

(Gestion des emplois et des parcours professionnels)


L’objectif de cette démarche est de donner une visibilité sur l’évolution des emplois, des métiers de la Branche Retraite. Elle porte sur les métiers les plus importants en effectifs de la Branche.


La CFTC demande à la Caisse Nationale que les ressources et moyens pour la mise en place de cette démarche de GEPP soient effectifs pour les organismes locaux, en matière de formation initiale et de perfectionnement avec la mise à disposition de cursus de formation opérationnels.


D’autre part, la CFTC demande des moyens budgétaires nécessaires pour permettre la réalisation des parcours professionnels.




Représentants CFTC : Sonia RIVOT, Frédéric BELOUZE, Sylvain FINCK, Lionel VERGNES et Benoît VOLKOFF (SNADEOS-CFTC).



Téléchargez le CR CFTC PSE

CR-CFTC-PSE-INC retraites 10032023
.pdf
Download PDF • 836KB



Comments


bottom of page