top of page

INC UGECAM du 10 Juin 2022

Retrouvez la déclaration liminaire de la CFTC lue en séance lors de l'INC UGECAM du 10 Juin 2022.

Madame la Directrice,


Suite aux informations transmises pour cette INC, la Fédération CFTC souhaite au nom de l’ensemble des personnels UGECAM ouvrir deux principales pistes de discussion afin de lever collectivement certains freins qui semblent pénaliser notre stratégie, si louable soit-elle.


Se doter des moyens humains et financiers répondant à nos ambitions stratégiques


Les annonces et objectifs stratégiques semblent se heurter une nouvelle fois à la dimension « terrain ». Sans parti pris ni démagogie, la CFTC vous alerte solennellement sur différents points de frictions qui pénalisent nos ambitions stratégiques et l’atteinte des objectifs que nous nous fixons. A savoir :



La stratégie immobilière


La rénovation et/ou la construction de structures immobilières semblent être un moyen légitime d’accompagner nos objectifs. Cependant, ces derniers semblent compromis par les difficultés récurrentes de recrutement essentiellement pour nos personnels de santé.

La question est :



Quelles dispositions la direction nationale souhaite mettre en œuvre afin qu’il y ait une convergence et concomitance significative entre d’une part l’investissement immobilier nécessaire à nos réussites et d’autre part les moyens et ressources humaines indispensables à mobiliser ?


Quelle articulation prise en compte sur le levier à moyen et long terme du coût d’embauche et/ou de remplacement des personnels par les contrats d’intérim et CDD au détriment des embauches pérennes en CDI ?



Recruter et fidéliser nos personnels de santé


Force est de constater que le volet des dispositions SEGUR concernant les personnels était sans nul doute une nécessité. La preuve en est que, malgré ces dispositions, le recrutement et la fidélisation des personnels restent tendus au sein des structures même si une certaine amélioration se dessine. Dès lors, le fait de faire bénéficier uniquement des personnels en UGECAM au détriment des autres, les oubliés du SEGUR comme on les appelle, amène des situations délicates pour les agents de 1ère ligne ainsi que les directions locales. Pour preuve et malgré les bonnes volontés de chacun, le report systématique de certaines activités par manque de personnels qualifiés pénalise notre qualité de service et nous décourage collectivement.


Quel levier la direction nationale souhaite mobiliser pour ses directions locales et ses agents afin de répondre à cette difficulté structurelle que seule une dynamique nationale peut résorber ?


Au-delà des personnels UGECAM, la reconnaissance : un enjeu pour la marque employeur Sécurite sociale


L’attractivité des métiers


La chute du pouvoir d’achat depuis plusieurs années, un SEGUR en berne pour de nombreux agents, une revalorisation du point qui se fait attendre, une RMPP en berne ainsi qu’un manque d’accompagnement en Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (qui permettrait une refonte des emplois et une valorisation des métiers au regard des compétences mobilisées) : autant de facteurs qui nous pénalisent. Cela entraîne un appauvrissement des métiers, corrélé à une faiblesse de salaires dans des secteurs tendus et soumis à concurrence qui amènent certaines externalisations par ailleurs (ex : secrétaire médicale, informaticien, médecin et maintenant ASH).


Dès lors, quelle politique sociale agressive doit mener la Sécurité sociale selon vous pour que les agents, toutes branches confondues, retrouvent leur fierté d’appartenir à ce patrimoine français ?




En conclusion, la CFTC souhaite encourager et féliciter l’investissement de chacun et chacune au regard de l’accroissement des difficultés auxquelles ils font face pour maintenir un haut degré de solidarité et de qualité de service qui font l’ADN de notre Sécurité Sociale à la française.




Représentants CFTC : Benoît CHAPALAIN, Frédéric BELOUZE, Pierre GESTA


Téléchargez la déclaration CFTC :

CR-CFTC-INC UGECAM JUIN 2022
.pdf
Download PDF • 565KB

bottom of page