top of page

Politique salariale 2024 de l'ANEM, une fausse réponse à un vrai problème


Dans un contexte de forte inflation, le nouvel accord sur les salaires, proposé par l’ANEM (Association Nationale des Employeurs de la Mutualité) ne répond pas aux problèmes de pouvoir d’achat des salariés.


Avec cet accord, les futures augmentations générales de la branche Mutualité pourraient ne s’appliquer qu’aux rémunérations planchers et non à l’ensemble des rémunérations. Chaque mutuelle aurait ainsi la liberté d’augmenter ou pas ses salariés. Une très faible augmentation des RMAG de +1.5% est seule à s’appliquer à l’ensemble des salariés.


Par ailleurs, l’augmentation des rémunérations planchers, prévue dans ce projet, impacte moins de 10% des 55 000 salariés que compte la branche Mutualité, sans résoudre leurs réelles difficultés financières liées au pouvoir d’achat.


La CFTC qui ne participe pas aux négociations de la branche Mutualité déplore la politique des bas salaires proposée par l’ANEM et la liberté sans limite, laissée à chaque employeur, dans leur politique de rémunération.

En l’absence d’accord avec les Organisations syndicales sur la politique salariale de la branche Mutualité pour 2024, l’ANEM a décidé le 24 janvier 2024 d’émettre une recommandation unilatérale.





Commenti


bottom of page